LES YÉZIDIS
17.01 EUR
( Hors TVA et frais de livraison )

Le sort dramatique des Yézidis en Irak, appelés improprement Adorateurs du Diable, fait la une des médias, alors que depuis 2003 personne ne se préoccupait de leurs malheurs, voire même ne savait qu’ils existaient.

LES YÉZIDIS

CEUX QU'ON APPELAIT

LES ADORATEURS

DU DIABLE

 

présenté par Gilles Munier

récit de Joachim Menant

photographies d'Erick Bonnier

 

 

Le sort dramatique des Yézidis en Irak, appelés improprement Adorateurs du Diable, fait la une des médias, alors que depuis 2003 personne ne se préoccupait de leurs malheurs, voire même ne savait qu’ils existaient. Les Yézidis étaient pourtant 600 000 environ, tout autant victimes que les chrétiens, les Turkmènes et les shabaks, des abominations commises par Al-Qaēda au pays des deux fleuves et par ses différentes moutures aboutissant à l’Etat islamique du calife Ibrahim, dit Abou Bakr al-Baghdadi.

 

Qui sont les Yézidis ? Un peuple sorti de la nuit des temps, qui a su préserver son identité au prix de dizaines de massacres depuis l’avènement de l’islam. Qu’est-ce que le yézidisme ? Une religion monothéiste orale dont les adeptes ont une autre version de la Création du monde. Le drame du peuple yézidi est de ne pas faire partie des « Gens du Livre » c’est-à-dire des communautés religieuses théoriquement « protégées » par l’islam, comme les chrétiens, les juifs et éventuellement les zoroastriens, adeptes de Zoroastre ou Zarathousta.

 

Au milieu du XIXe siècle, l’archéologue voyageur britannique Henry Austen Layard a fait sensation en découvrant les ruines de l’antique Ninive… et les Yézidis. Dans ses mémoires, livre de chevet des deux grands espions anglais Lawrence d’Arabie et Gertrude Bell, il brosse le portrait des minorités qui peuplaient la plaine de Mossoul et le sud du Kurdistan.

 

L’orientaliste Joachim Menant (1820-1899), passionné d’assyriologie, spécialiste de l’écriture cunéiforme publia en 1892 Les Yédidiz; épisodes de l’histoire des adorateurs du diable, ce qu’ils ne sont évidemment absolument pas, mais qui leur tient à la peau.

 

Plus près de nous, entre 1995 et 2003, Gilles Munier qui préface cet ouvrage, s’est rendu à plusieurs reprises en pays yézidi, notamment à Sinjar et dans leur ville sainte de Lalesh au Kurdistan. Il complète les récits de ses illustres prédécesseurs en les actualisant et en les démystifiant.

 

Ce carnet de voyage illustré offre une présentation vécue et originale de la terre yézidie et nous emmène dans les mystères de cette religion inconnue.

 

••••••

 

Gilles Munier est un fin connaisseur de l’Irak où il y a séjourné des dizaines de fois depuis plus de quarante ans. Il a publié un Guide de l’Irak (Éditions Jean Picollec, 1999) et Les Espions de l’or noir à nos éditions (2011).

 

-------

 

Format 145X190

204 pages

cahier photos N&B 14 pages

EAN 9782367600383

sortie septembre 2014

18€

 

--------

 

Dans la presse

 

http://www.tv5mondeplus.com/emission/64-le-monde-en-francais

http://www.cercledesvolontaires.fr/2014/11/21/irak-yezidis-operation-petrole-contre-nourriture-entretien-gilles-munier/

http://www.radioorient.com/live/?tab=podcast&id=15217

http://www.mondialisation.ca/vers-une-3eme-guerre-dirak/5418578

http://www.palestine-solidarite.org/interview.gilles_munier.071214.htm

http://www.bforborde.com/1258/vers-une-3eme-guerre-dirak

http://cherif.eljazeir.com/2014/12/09/vers-une-3me-guerre-dirak/

http://www.revue-elements.com/elements-Zemmour--de-Benoist--le-debat.html

http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/le-monde-arabo-musulman-en-feu-163994

http://www.lemondedesreligions.fr/mensuel/2015/70/les-yezidis-ceux-que-l-on-appelait-les-adorateurs-du-diable-par-joachim-menant-13-02-2015-4532_213.php?contexte=view_comment

 

 

 

À lire aussi de Gilles Munier LES ESPIONS DE L'OR NOIR et la présentation de ZABIBA ET LE ROI, roman de Saddam Hussein

 

yezidis people © erick bonnier 1999/2001 Kurdistan irakien

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© erickbonnier-editions.com