erickbonnier-editions.com
erickbonnier-editions.com

LES AUTEURS DE A à Z

Scénariste et réalisateur de formation, Merwann Abboud-Wazir a vécu vingt ans en France, à Rennes, avant de s'installer à Beyrouth, dans son pays d'origine. Il va successivement travailler en Égypte, à Dubaï, puis au Maroc. De retour en France après quinze ans « d'exil », il collabore avec le romancier Gilbert Sinoué en tant que documentaliste. Cette expérience le pousse à se lancer dans la réalisation d'un de ses rêves d’enfant: écrire des histoires. 

Maxime Abolgassemi, fils d'un poète iranien exilé en France, enseigne en classes préparatoires à Rennes.
D'une visite familiale à l'été 1977 en Iran, il aura rapporté le désir secret d'écrire sur cette période prérévolutionnaire si exceptionnelle. Empêché d'y retourner, c'est finalement par la voie de la fiction qu'il revisite le pays et sa culture, et l'ancien projet de saisir la puissance de l'Histoire, sous la forme inédite d'une Révolution islamique, aboutit aujourd'hui à Nuit persane, son premier roman.

Wissem El-Abed est un artiste plasticien tunisien, Docteur en Arts Plastiques et Sciences de l’Art de la Sorbonne. Il expose dans diverses galeries et dans des foires internationales d’art contemporain. Sa pratique artistique interroge la capacité de l’art à jouer le rôle d’intermédiaire entre les imaginaires et à absorber la violence des paradoxes du monde actuel. Entre dessin, peinture et sculpture, « les grosses têtes », personnages fétiches de cet artiste, évoluent dans un univers parallèle à celui des hommes, un univers créé sous le signe de l’indiscrètement humain.

Hasni Abidi est politologue et dirige le CERMAM à Genève (Centre d’Etude et de Recherche du monde arabe et méditerranéen).  Il enseigne au Global Studies Institute de l’Université de Genève. Il travaille sur l’évolution politique du monde arabe et musulman. Il fait partie des cinq meilleurs experts en France. Il a publié chez nous Le Manisfeste des Arabes (2011) et Où va le monde arabe? (2012). 

Rihab Abou Zayed vit à Riyad. Fine observatrice de la société saoudienne, elle n’hésite pas à dévoiler et à dénoncer la terrible condition des femmes de son pays, pour qui l’amour reste la dernière espérance et l’existence en société, le premier mensonge. 

Hassan Alaoui, diplômé de l’Ecole Supérieure de Journalisme de Lille. Rédacteur en Chef du quotidien « Maroc Soir », puis Directeur de la Rédaction et Directeur Délégué du « Matin », éditorialiste, il suit depuis trente-cinq ans l’évolution du conflit du Sahara occidental.

Myriam Antaki est une chrétienne de Syrie. Née à Damas, son parcours littéraire est lié à l’histoire de son pays dans ses diversités  de cultures et de religions. Attachée à la paix et au dialogue, elle clame la modération et l’espérance. Ses romans ont été traduits dans plusieurs langues. 

Jean-Marc Aractingi ( 33e, 95e, CBCS, 7e RO ) est un ingénieur diplomate de formation. Il est aussi diplômé de 3e cycle de l'Université de Paris I - Sorbonne, du Centre d’Études Diplomatiques et Stratégiques de Paris et ancien stagiaire de l’École de Guerre de Paris. Franc-Maçon, exalté Maître à la Grande Loge de France à l'Orient de Paris, il est actuellement Grand Maître Mondial du Grand Orient arabe, Haut Dignitaire du Souverain Sanctuaire International des Rites Égyptiens et Commandeur de l'Ordre Lafayette. Il est l’auteur de Peintres Orientalistes, coauteur de Secrets initiatiques en Islam et rituels maçonniques, de Rituels et Catéchismes au Rite Œcuménique, dont il est l'initiateur. 

 

Oumayma Arnouk el Ayoubi est d’origine syro-libanaise. Elle a fait les Beaux Arts et obtenu un DEA Philosophie, art et culture à la Sorbonne. Pour elle, Gibran est un maître à penser. Elle oeuvre à l’adaptation en français de ses textes pour mettre en valeur leur incroyable modernité et les faire connaître à un nouveau public du XXIe siècle.

Siwar al-Assad est le fils de Rifaat al-Assad, président de l’Alliance démocratique nationale unie de Syrie, cousin germain de l’actuel président de la République arabe syrienne. Il est né en Syrie et y vécut jusqu’à l’âge de 9 ans. Il a étudié en Europe principalement en Suisse et en Angleterre. Il a fait son droit à la Sorbonne. Depuis il est devenu directeur de plusieurs entreprises internationales dans le bâtiment et la construction. Il est propriétaire d’une chaîne de télévision cablée en Angleterre, al Alamia. Il se partage entre Paris et Londres.

Olivier d’Auzon est consultant international auprès de l’Union européenne et de la Banque mondiale.

Mouhcine Ayouche est coach professionnel certifié par l'International Coach Federation (ICF), formateur et superviseur de coachs, il fonde en 2007 bmh COACH, cabinet spécialisé en coaching, formation et consulting. En 2009, il crée la HamaC© (Haute Académie Marocaine de Coaching) dont il est le directeur pédagogique. Il dirige une publication annuelle « Paroles de Coachs » et intervient auprès de l’Executive MBA, Master en Ressources Humaines et Master en Management du sport de l’ISCAE (Institut Supérieur de Commerce et d'Administration des Entreprises).

Epris de liberté et passionné de changement, il s’est engagé très jeune dans une mouvance de gauche, ce qui lui a valu trois arrestations sous le régime Hassan II. En 2002, il décide de donner un nouveau sens à sa vie, se forme au coaching, à l'Analyse Transactionnelle et renforce sa démarche d’ouverture et d’approfondissement dans le vaste champ de la culture arabo-musulmane dans lequel il a toujours baigné.

Son parcours riche en rencontres authentiques, expériences humaines, managériales et diversités culturelles lui permet d’être ce témoin lucide et accompagnateur respectueux de l’autre dans son unicité.

Il a obtenu le prix William Sassine de la nouvelle en 2008.

Enseignante et chargée de production comme de communication, Dalila Bellil vit à Parme. Originaire de Kabylie, ayant toujours vécu en France, elle s’attache à décrypter avec beaucoup de douceur les tragédies de nos sociétés déchirées. C’est son premier roman.

Akram Belkaïd, est né à Alger. Il partage son temps entre la France et le monde arabe qu’il sillonne depuis les années 80. Collaborateur du Monde diplomatique, du site Orient XXI et d’Afrique Méditerranée Business (AMB), il est aussi chroniqueur au Quotidien d’Oran. 

Moulay-Bachir Belqaïd est né à Marrakech. Il vit en France depuis plus de trente ans et a suivi une filière universitaire à Bordeaux. Son travail porte généralement sur la désaliénation du dialogue entre Islam et Occident et le rapprochement entre les deux rives de la Méditerranée.

Yves Badyh Al-Dahdah est issu d’une des plus célèbres dynasties libanaise. Il nous entraine depuis près d'un quart de siècle dans toutes sortes de voyages. Créateur infatigable, il met sa soif de découverte au service de ses passions et nous dévoile avec des mots, des pixels ou des pinceaux, un monde intérieur riche, subtil, toujours en mouvement. 

Saloua Ben Abda, d'origine tunisienne, vit en France. Écrivain et critique littéraire, elle a écrit plusieurs articles et études sur les thèmes de l'exil, du bilinguisme et de l'altérité. Elle s'attache à tisser des passerelles entre les paroles et les récits des deux rives de la Méditerranée. Son exploration de l'imaginaire de l'Autre à travers ses diverses manifestations invite au dialogue entre les cultures.

Historien, docteur en civilisation islamique, docteur ès-Lettres et Sciences Humaines, Mohamed-el Aziz Ben Achour est directeur de recherches à l'Institut national du patrimoine (Université de Tunis I). Il a été ministre de la Culture de Tunisie (2004-2008) et directeur général de l' Alecso (Organisation de la Ligue des Etats arabes pour l'éducation, la science et la culture) entre 2009 et 2013.

Jean-Pierre Blanc est directeur général des Cafés Malongo. Il parcourt depuis plus de trente ans la planète café. Promoteur du commerce équitable avec le padre Van der Hoff en France, il choisit ses crus de café tout en développant cette philosophie économique.

Homme de lettres d’orignine russe, Jean Blot a été durant toute sa vie un fin défenseur de la culture petersbourgeoise. Son érudition est mise encore aujourd’hui au service de cette immense ville qui doit rester un phare pour le monde et l’Europe.

Grand Prix de la Critique de l’Académie française pour l’ensemble de son œuvre, Henry Bonnier n’a cessé d’interroger notre époque livre après livre, se situant ainsi dans la grande lignée, si typiquement française, des moralistes.

Mounir Bouchenaki, après avoir été Directeur du patrimoine culturel en Algérie entre 1974 et 1981,  a occupé  au sein de l’UNESCO, entre 1982 et 2005, les fonctions de Directeur de la Division du Patrimoine Culturel, de Directeur du Centre du Patrimoine Mondial et de Sous-Directeur général pour la Culture. Il a ensuite été élu en qualité de Directeur général de l’ICCROM en novembre 2005 et son mandat a pris fin le 31 décembre 2011. Il occupe actuellement, à titre honorifique, le poste Conseiller  du Directeur général de l’ICCROM et de Conseiller de la Directrice générale de l’UNESCO. Il est, en outre chargé de la responsabilité du Centre de l’UNESCO  pour le Patrimoine Mondial dans la région arabe, créé à Bahreïn en 2012.

Jacques-Marie Bourget, grand reporter, a travaillé pour les plus grands titres de la presse française. En 1986 il a obtenu le prix Scoop pour avoir révélé l’affaire Greenpeace. En 2000 à Ramallah, il a été très grièvement blessé par une balle israélienne.

Sébastien Boussois est docteur en Sciences politiques, ancien conseiller scientifique de l’Institut MEDEA (Institut Européen de Recherche sur la Coopération Méditerranéenne et Euro-arabe à Bruxelles), chercheur associé au Centre Jacques Berque (Rabat/ Maroc), au REPI (Recherche et Enseignement en Politique Internationale, Université Libre de Bruxelles), à l’UQAM (OMAN- Université de Montréal), enseignant en relations internationales, conférencier et consultant en stratégie politique et communication notamment sur le Moyen-Orient et questions euro méditerranéennes. Il collabore dans de nombreux médias : l’Orient-le Jour, l’Obs, Le Monde, France 24, France Info, BBC.

Thierry Brunet né d’une  famille ouvrière quitte l’école à 16 ans, devenant tour à tour pompiste, danseur de Modern Jazz, chanteur, musicien, coursier, archiviste, maître-chien, gardien de nuit, il reprend les études par correspondance suite à la rencontre avec son épouse et devient aide-comptable, en même temps qu’il étudie le théâtre au cours Florent.
Par la suite il entre chez un éditeur de logiciels américain et devient ingénieur Support Logiciels, chef de produit, consultant en intégration logiciel, Business Technologist et Business Development manager en charge de l’Europe, le Moyen-Orient et l’Afrique. C’est à ce moment qu’il découvre l’art du Ney, la flûte sacrée des derviches, dont il jouera pendant 7 ans au Maroc, en Turquie, Syrie, Jordanie, Russie, Allemagne, Belgique en France et aux États-Unis.
Thierry Brunet est membre du Centre d’Etude et de Prospective Stratégique et conseiller du Club État moderne et cohésion sociale.

 

Gerald Butt est rédacteur en chef du magazine Middle East International basé à Chypre. Il est correspondant régulier de la BBC Middle East et a couvert le conflit libanais et palestinien de la 1ère intifada. Il a été récompensé en 1986 pour sa couverture des événements de la guerre libanaise en 1986.

Jean-Michel Cadiot est journaliste d'agence et a vécu en Irak et en Iran, où il a intensément côtoyé les chrétiens irakiens. Il a écrit de nombreux articles et plusieurs ouvrages sur leur passé, leur liturgie, leurs conditions de vie, leurs aspirations. Il est vice-président de l'Association d'entraide aux minorités d'Orient (AEMO). Il a déjà publié Les Chrétiens d’Orient aux éditions Salvator en 2012.

André Chouraqui (1917-2007) : Juriste de formation, maire adjoint de Jérusalem et auteur de nombreux ouvrages où s’exprime son désir d’un dialogue apaisé et constructif entre les trois grandes religions monothéistes, il est surtout connu dans les pays francophones pour sa traduction novatrice de la Bible hébraïque, du Nouveau Testament et du Coran.

Grand Prix de littérarature de l’Académie française, Georges-Emmanuel Clancier a une oeuvre poétique et romanesque qui fait de lui un des écrivains majeurs de ce temps.

Acacia Condes est agrégée d’espagnol. Elle a travaillé dans l’enseignement (chargée de cours à Paris-IV Sorbonne). Elle a fait plusieurs voyages personnels et missions collectives en Palestine : pendant la 1ère et 2e Intifada (entre 1991 et 2003), et récemment, en décembre 2010. Issue d’une famille de républicains espagnols exilés en France, elle s’est engagée dans quelques-uns des combats libérateurs de l’époque, notamment en appui aux luttes du peuple palestinien pour la conquête de ses droits.

Barthélémy Courmont est professeur de science politique à Hallym University (Chuncheon, Corée du Sud), chercheur-associé à l’IRIS et directeur-associé, sécurité et défense, à la Chaire Raoul Dandurand en études stratégiques et diplomatiques (Université du Québec à Montréal). Il est l’auteur d’une vingtaine d’ouvrages sur les questions stratégiques contemporaines.

Caroline Daviron, docteur ès Lettres, spécialiste de Jean Genet, est l’auteur de l’essai Elles, les femmes dans l’œuvre de Jean Genet préfacé par l’écrivain américain Edmund White. Ce livre a été distingué par le Centre Méditerranéen de Littérature. Elle est également auteur dramatique, poète et photographe.

Alain Dejammet, ancien diplomate, a connu Boutros Boutros Ghali au Caire, à New York et à Paris. 

Marie de Douhet est journaliste indépendante. Elle travaille pour Le Point, Le Figaro, France 24, LCI, RTS et Sud-Ouest, sur l’actualité internationale et sur les sujets de société. Pendant sept ans, elle a parcouru le monde et vécu entre autres au Pakistan, en Israël, au Cameroun et en Angleterre.

 

Après des études de philosophie, de sémiologie et de théâtre, Hervé Dubourjal collabore à L’Histoire mondiale des socialismes, dirigée par Jean Ellenstein, et à l’ouvrage collectif Chronique du XXe siècle (Catherine et Jacques Legrand, Editions 2000), participe à l’actualisation du Dictionnaire encyclopédique Quillet et à la rédaction du Dictionnaire Hachette du français, puis devient rédacteur en chef du Dictionnaire pratique du français (Hachette). Parallèlement, il mène une carrière de metteur en scène et de comédien.

Pierre Etevenon, docteur ès Sciences, est Directeur de Recherche honoraire INSERM. Chercheur électro physiologiste, il a étudié depuis 1965 les états d’éveil de sommeil et de rêves, les états pathologiques et les états modifiés de conscience. Passionné par l’Inde et le Japon, il a poursuivi un journal de rêves depuis 1970 qui est à la base de sa réflexion. Il a publié précédemment Les aveugles éblouis, Du rêve à l’éveil, L’Homme éveillé et États de conscience sophrologie et yoga.

Née à Beyrouth, au seuil de la guerre du Liban, Joëlle Farsoun fit ses études scolaires au Lycée Français puis fuis la guerre avec sa famille en 1989 pour le Canada où elle vécu trois ans, décrocha son diplôme de CEGEP, obtint le passeport, puis retourna au bercail suite à une accalmie précaire pour entamer des études universitaires à l’American University of Beirut. Diplômée d’un Master en audiovisuel, elle se lança dans la publicité et y travailla pendant six années jusqu’à son mariage. Elle vit actuellement à Beyrouth, elle a deux enfants. Elle essaya la peinture, un loisir qui l’animait dès son jeune âge, elle y perça et s’y emploie encore à ses heures perdues. Pensées elliptiques est sa première parution.

 

Saïd Ghazal est un libano-canadien francophone. Il fuit la guerre du Liban en 1975 sous la pression de ses parents. Il poursuit ses études à Montréal. La langue oubliée de Dieu est son premier roman.

Née à Téhéran, expatriée en France depuis 1964, Fariba Hachtroudi est la fille d’un illustre savant iranien. Archéologue de formation, militante acharnée des droits de l’homme (Présidente de l’Association Mohsen Hachtroudi), journaliste indépendante, écrivaine et romancière, la plupart de ses livres dont  « Iran, les rives du Sang » (Prix littéraire des droits de l’homme 2000) ont été publiés au Seuil.

 

Algérois de naissance, Mustafa Haciane est à la fois romancier, dramaturge, journaliste (presse écrite, radio, télé). Il vit à Besançon. 

 

Philippe Haddad est diplômé Rabbin du Séminaire Israélite de France. Il a exercé son sacerdoce dans différentes synagogues (Marseille, Nîmes, Paris, les Ulis) et aujourd’hui à l’ULIF Paris. Il a publié plusieurs livres pour expliquer le judaïsme à un large public, ainsi que des lectures juives sur des enseignements de Jésus.
D’autre part, il s’implique dans le dialogue interreligieux.

Maya el Hajj est journaliste littéraire pour le quotidien panarabe Al Hayat.

Reporter-photographe à l’agence Sipa Press, Thomas Haley couvrit entre 1983 et 2011 l’actualité en France et dans le monde pour le compte de son agence et les plus importants news magazines. Né Américain, il s’installe en France pour l’amour de sa femme et utilise Paris comme base de travail.

 

Nadia Hamam est journaliste free lance spécialisée en art de vivre et en voyage. Elle travaille régulièrement pour Le Figaro, L’Express Styles, Géo, L’Optimum, L’Officiel voyage et Gault & Millau.

Norma Hashim est Malaisienne. Activiste des Droits de l’Homme, elle a travaillé avec le journaliste palestinien Yasser al-Banna et le Centre des Études politiques et de développement. Elle a pu collecter nombre de témoignages d’anciens prisonniers dont une vingtaine est présentée ici.

Tania Heidsieck est pianiste concertiste. Au retour de tournées effectuées, durant les années 1970-80, dans les pays d’au-delà du « Rideau de fer », ainsi qu’en Amérique latine, elle prit conscience de la tragédie vécue par « l’Église en détresse ». Son engagement dans le dialogue interculturel et interreligieux date de cette époque où, à l’instigation du Père Yves Congar notamment, elle publia divers articles sur le sujet. Sa rencontre avec l’écrivain et traducteur André Chouraqui en 1979 fut déterminante. Elle déboucha sur une collaboration de plus de 20 années autour de l’exégèse des Trois Textes fondateurs, dont André Chouraqui fut le traducteur et le commentateur. Son appel à l’UNESCO pour « la Reconnaissance des Textes sacrés comme Patrimoine spirituel universel de l’humanité », invite à voir la liberté de l’esprit triompher de toutes les formes d’incarcération du Verbe.

Philosophe et romancier marocain, Bensalem Himmich fut ministre de la Culture. Auteur de nombreux ouvrages rédigés en arabe et en français, son œuvre a été distinguée par de nombreux Prix littéraires, notamment le Prix de la Critique arabe (1990), le Prix Naguib Mahfouz de l’Université américaine du Caire (2002), le Prix Atlas (2003), le Prix Sherjah-Unesco (2008).

 

Mohamed Khamis est un écrivain contemporain émirati. C'est un auteur confirmé et apprécié pour son ton irrévérencieux.

Mohamed Khamis appartient à la nouvelle génération d'écrivains très prometteurs qui tentent de réinventer et de dépoussiérer la littérature arabe.

Les thématiques abordées dans son oeuvre sont étonnamment modernes et subversives; son écriture marque une rupture avec l'esthétique littéraire arabe; il relève le défi de dire des choses très profondes dans un style très simple et dépouillé, loin du style opaque et ampoulé que l'on peut rencontrer chez certains auteurs arabes.

Son dernier roman en date, Tout le Monde n'as pas la Chance de Connaitre une fin Heureuse, est un brûlot anti-conformiste, et une expérience totalement nouvelle dans le paysage littéraire du Moyen-Orient.

Hazrat Inayat Khan (Baroda, 1882 - New Delhi, 1927), issu d’une famille de grands musiciens, consacra la première partie de sa vie à la musique. Il fut rapidement un chanteur et un joueur de vina exceptionnel, et sa renommée s’étendit dans toutes les cours de l’Inde. En 1910, quand son maître spirituel lui confia la mission d’apporter la sagesse du soufisme en Occident, il quitta l’Inde pour les Etats-Unis, et l’Europe où il s’installa.

Rim Khouni Messaoud est Docteur en Etudes iraniennes de l’Université Paris 3. Elle est diplômée de l’INALCO et a suivi un Master II en Sciences politiques. Domaine de recherche : les relations irano-arabes depuis 1979 et la politique étrangère de la République islamique. Spécialiste de l’Iran et du Moyen-Orient, elle publie des articles sur des sites de journaux comme Le Monde ou Le Devoir (Canada) ainsi que dans des magazines spécialisés (Moyen-Orient, actualité internationale, Maghreb, monde arabo-musulman). Elle assure également la traduction en français d’ouvrages écrits en persan et en arabe et s’intéresse à l’analyse du discours idéologique en République islamique d’Iran et du contenu des médias iraniens et arabes.

Simone Lafleuriel-Zakri vit à Paris et réside plusieurs mois par an à Alep en Syrie. Elle se rend fréquemment dans le monde musulman pour raisons de conférences, reportages et participations à diverses activités culturelles. Licenciée ès lettres et titulaire d’un DEA d’histoire. Passionnée d’histoire et de géopolitique, elle consacre son travail à une meilleure connaissance du monde arabe : ses sociétés, sa culture comme ses paysages. L’histoire des sciences arabes l’intéresse particulièrement dans les domaines des sciences naturelles et de l’agronomie. Elle a travaillé plusieurs années à l’Institut d’Histoire des Sciences de l’Université d’Alep en Syrie, y a côtoyé les plus grands spécialistes en la matière et collabore toujours aux travaux de cette institution unique en son genre dans le monde arabe. Auteur de nombreux articles et études dans des revues françaises ou arabes, elle a participé à la rédaction de l’ouvrage: Sciences et technologie en Islam (Unesco). Elle est l’auteur également de Syrie, berceau des civilisations paru chez ACR et en cours de réédition.

Patricia Lambert est Master Coach  certifiée par l'International Coach Federation (ICF) et Ingénieur de Gestion de l'Ecole de Commerce Solvay. Elle vit à Bruxelles et son chemin l'a souvent amenée à voyager en-dehors de la Belgique afin d'élargir son horizon de pensée et de cœur.

Après un premier parcours professionnel dans le monde de la consultance en stratégie, du recrutement international de hauts-dirigeants et de la gestion des talents, elle se forme à partir de 2001 au coaching professionnel dans une école canadienne et poursuit chaque année l'apprentissage de nouvelles approches en développement humain. Elle collabore en 2005 avec un cabinet de consultations psychiatriques et lance sa pratique de coaching individuel en transition de carrière et de vie. Fondatrice depuis 2009 de la société WHiTE, Your Move Ahead, spécialisée dans le coaching en management & leadership, la conduite du changement et la gestion des carrières. Elle occupe de nombreux mandats d’executive coaching avec une orientation multiculturelle tant en Europe qu’en Afrique et travaille sur le plan mondial pour les Nations Unies. D’autre part elle supervise en tant que « mentor » des coachs professionnels sur un plan international.

La mise en lumière et le déploiement de la diversité des talents dans leur axe de sens est au cœur de sa pratique de coaching qui dépasse aujourd’hui les 5.000 heures, avec comme porte d'entrée invariable le chemin du retour à soi et à ses origines.

Patricia Lambert se passionne pour la création artistique et notamment l'écriture. Elle a publié aux Editions Biliki en 2007 un premier roman intitulé Al Nur, L'autre regard.

 Lyès Laribi est l’auteur de L’Algérie des Généraux (Max Milo-2007) et de Dans les geôles de Nezzar (Editions Paris-Méditerranée -2002). Il est actuellement professeur de mathématiques dans un lycée de la région parisienne. 

Michel Laroche, est un spécialiste reconnu des Pères de l’Eglise byzantine et de la géopolitique du christianisme. Il est l’auteur d’une dizaine d’ouvrages qui traitent du monde byzantin, tant sur le plan théologique qu’historique. Ses ouvrages, « Une seule chair » (1986) et « La voie du silence » (2010), sont devenus des références dans le domaine de la pensée byzantine. Il collabore régulièrement à la revue de géopolitique « Diplomatie». Mgr Michel Laroche est métropolite dans l’Eglise Orthodoxe (patriarcat de Kiev) et habite dans la région parisienne.

Gabrielle de Lassus Saint-Geniès est poétesse, docteur en histoire de l’art et écrivain. Après des études d’histoire de l’art en Sorbonne et à la Sussex University de Brighton, elle effectue un doctorat à l’École pratique des hautes études au cours duquel elle est résidente à la Maison française d’Oxford. Elle soutient sa thèse sur l’image mariale dans l’art anglais en 2013. Ingénieur de recherche et chef de la scolarité à l’École nationale des Chartes, elle poursuit ses recherches sur l’art britannique et européen du XIXe siècle, les représentations mystiques, allégoriques et héroïques de la femme et s’intéresse plus particulièrement à la symbolique botanique. Elle tient le blog artistique et littéraire La Plume de l’Oiseau-Lyre.  Elle a remporté le premier prix du concours de poésie de l'Institut Catholique de Paris en 2005. Elle lit ses poèmes lors du lancement de la rose Jean-Paul Guerlain le 6 juin 2015. Composé de 650 quatrains, Hortus Conclusus est sa première publication poétique.  

Fabienne Le Houérou est chercheur au CNRS depuis 1995 en Histoire contemporaine. Elle vit et travaille à Aix-en-Provence. Elle donne un cours à Science Po Aix-en-Provence sur les relations internationales et les crises humanitaires. Elle est spécialiste de la vallée du Nil, région sur laquelle elle a publié de nombreux ouvrages et réalisé des films documentaires. Ses travaux portent sur les migrations forcées et volontaires de l’époque coloniale à nos jours. Elle a publié  Les Cendres du Darfour  aux éditions Encre d’Orient en 2010. Elle  associe à ses écrits des  films  sur ses enquêtes scientifiques. Son activité est tournée vers l’international et elle donne régulièrement des cours à l’étranger (Egypte, USA, Inde). Elle a habité l’Egypte pendant 4 ans et son roman témoigne d’une véritable connaissance anthropologique.

Le Père Michel Lelong est membre de la Société des Pères Blancs. Licencié en langue et littérature arabe, Docteur ès-lettre, il a enseigné à l'Institut des Sciences et de Théologie des Religions de Paris. Il est un des fondateurs du Groupe d'Amitié Islamo-Chrétienne.

 

Régis Le Sommier est directeur adjoint de Paris Match. Grand reporter, chef du bureau du magazine aux États-Unis entre 2003 et 2009, basé à New York, il est spécialisé dans les questions américaines et militaires. Au cours de séjours en Irak et en Afghanistan entre 2006 et 2012, il a partagé le quotidien d’unités de l’US Army, des Forces Spéciales et des Marines et obtenu de nombreux accès à l’état-major. Il est l’auteur des Damnés du Prestige, 2003, Éd. JC Lattès et de L’Irak n’existe plus, mars 2008, Éd. du Toucan.

Emmanuel Lincot est fondateur de la Chaire des Études Chinoises Contemporaines (Catholic University of Paris). Spécialiste d’histoire culturelle contemporaine, internationaliste et sinologue (HDR) il a publié de nombreux articles et ouvrages sur les enjeux contemporains de la Chine tant dans les domaines politiques que culturels.

Ancien correspondant du Monde et du Point à Budapest, Laszlo Liszkaï a rencontré plusieurs fois le "frère guide", notamment lors de son voyage "amical" en Hongrie ou encore en avril 1986 juste après que l'aviation américaine eut bombardé Tripoli. Il est l'auteur de "CARLOS À L'ABRI DU RIDEAU DE FER" (Seuil) et de "MARINE LE PEN, UN NOUVEAU FRONT NATIONAL ?" (Favre).

Lecteur et voyageur avant tout, Franck Lucas se passionne pour le roman polyphonique, pour la fusion de la poésie et de la prose, pour d’autres littératures autant que pour notre glorieuse mais parfois endormie création nationale. Il fait partie des auteurs qui attachent autant d’importance au style qu’au récit. Il écrit pour des générations qui sont fascinés par l’image sous toutes ses formes ; il s’agit donc d’aller à l’essentiel, de créer des correspondances entre l’intime et l’universel, bref de continuer à écrire pour la suprématie du roman et sa capacité à fonder des mythologies toujours vivantes.

 

Dans « Un monde sans moi », Franck Lucas s’inspire de la vie de ses parents et donne la parole à un homme que sa traversée violente du siècle a rendu muet.

 

Figure de la vie intellectuelle libanaise, May Menassa est critique littéraire et artistique au quotidien AnNahar. Elle a publié sept romans en arabe et deux ouvrages illustrés en français.

Après des vies professionnelles riches et intenses, Corinne et Laurent Mérer  parcourent le monde plusieurs mois par an. Laurent a publié plusieurs livres, essais ou romans, tous couronnés  par des prix littéraires  dont un Grand Prix de l'Académie Française. Leur dernier ouvrage à  quatre mains,  Nos carnets d'Éthiopie, a  obtenu un Grand Prix de l'Aventure.     

Zidane Meriboute est docteur en droit de l’Université de Genève (Suisse). Il est l’auteur de La fracture islamique : demain le soufisme ?, publié aux éditions Fayard en 2004, pour lequel il a obtenu la Mention spéciale du Jury du prix Spiritualités d’Aujourd’hui en 2005 et de Islamisme, Soufisme, Evangélisme : la guerre ou la paix, publié aux éditions Labor et Fides en 2010.

Journaliste, producteur et écrivain, auteur d’une douzaine de blogs, Christian Moguérou a créé et dirigé de nombreux magazines, comme L’Optimum, Jalouse, La Parisienne… Il fut longtemps le patron de l’hebdomadaire VSD avant de produire des émissions de télévision.

 

Claude Moniquet est un spécialiste des questions de sécurité internationale et de géostratégie. Après avoir travaillé comme journaliste puis (durant vingt ans) pour la DGSE, il dirige depuis 2002 le European Strategic and Security Center (ESISC), un centre de recherche et d’analyse qui conseille et assiste des gouvernements (entre autres arabes) et de grandes entreprises présentes dans les « pays à risques ». Il est l’auteur d’une douzaine d’ouvrages (histoire et documents) dont le dernier « La Guerre Secrète » porte sur le contre-terrorisme depuis le 11 septembre 2001 et a été salué par la critique et par de nombreux spécialistes.

Journaliste indépendant, Gilles Munier est l’auteur du « Guide de l’Irak » (éditions Jean Picollec), traduit en américain, en anglais et en italien. Il a dirigé la traduction de Zabiba et le Roi, un conte prémonitoire écrit par Saddam Hussein.

 

Abdallah Naaman est né en décembre 1947, à Beyrouth. Son père Mitri, décédé en 1994, est poète, écrivain, traducteur, directeur d’imprimerie et éditeur, chevalier des Arts et des Lettres (France), chevalier du Mérite (Liban), traducteur en langue arabe de plusieurs œuvres.
Ecrivain, essayiste, historien, diplomate et auteur de nombreux ouvrages et traductions ainsi que de 200 études et articles publiés (en arabe et en français), Abdallah Naaman, détenteur de plusieurs diplômes et docteur ès lettres, vit à Paris 

Serge Nègre, né en 1951 et infirmier de formation, est devenu un photographe qui a à son actif de nombreuses expositions en France, et à l'étranger. Fondateur de l'Espace Photographique Arthur BATUT consacré à la photographie du 19è siècle par cerfs-volants, il a accompagné l’explorateur Jean-Louis Etienne dans ses séjours aux pôles. Spécialiste de la Palestine il est l’auteur de plusieurs ouvrages, en particulier sur Jérusalem et sur l’archéologie de la bande de Gaza. Il  parcourt le monde et rapporte des portraits intimistes de la grande famille humaine.

Familier de la bande de Gaza où il s’est rendu plus d’une trentaine de fois depuis 2001, Christophe Oberlin est professeur à l’Université Paris VII. Il a publié chez nous la traduction du livre de Gerald Butt “Gaza au carrefour de l’Histoire”, a co-écrit avec Acacia Condès “Bienvenue en Palestine, destination interdite”.

 

Philippe Prévost est docteur ès Lettres. Historien et journaliste, il est l’auteur de nombreux articles. Il a déjà publié plusieurs livres dont La condamnation de l’Action Française vue à travers les archives du ministère des Affaires étrangères et l’Église et le ralliement.

Journaliste, écrivain, Jean-Marie Quéméner a été grand reporter, correspondant au Proche-Orient (Marianne, Radio France, France 24) pendant 7 ans. Il est un spécialiste de la Syrie et du Liban, expert auprès de l’Union Européenne pour les élections libanaises. Il est rédacteur en chef infos sur Canal+.

Véronique Richez-Lerouge, journaliste spécialisée, présidente-fondatrice de l’Association Fromages de terroirs, créatrice de la Journée nationale du fromage, milite depuis seize ans pour la sauvegarde des vrais fromages, goûteux, respectueux du vivant et de la santé humaine.

www.fromages-de-terroirs.com

Mohamed Al-Rantissi est un chirurgien orthopédiste palestinien, âgé aujourd’hui de cinquante ans. En 1947 sa famille a été contrainte de fuir les milices des organisations combattantes juives. Né à Gaza dans un camp de réfugiés, il a étudié en Syrie, au Bengladesh, en Irak et en France, avant de diriger le service de chirurgie réparatrice à l’hôpital Nasser, à Khan Younes, au sud de la bande de Gaza. Il est le frère d’Abdelaziz Al-Rantissi, cofondateur du Hamas, assassiné par Israël en 2004.

Hippolyte Romain est artiste peintre. Il a exposé dans les plus grandes galeries internationales et crée des spectacles de théâtre.

Philippe Rochot a couvert pour la radio (France inter) et la télévision (Antenne 2 puis France 2) une grande partie des événements majeurs de ces quatre dernières décennies. Il a été successivement correspondant pour la radio et la télévision française, à Rome (1972- 1973) au Moyen-Orient (Beyrouth 1973-1977), en Allemagne (Bonn et Berlin 1987-1992) ainsi qu’en Asie, basé à Pékin, de 2000 à 2006. Il est lauréat du Prix Albert Londres pour l’ensemble de ses reportages sur la guerre du Liban.

Clarence Rodriguez réside à Ryad, capitale de l’Arabie saoudite, depuis douze ans. Correspondante de Radio-France, collaboratrice de nombreux quotidiens et magazines (Le Parisien, Le Point, Elle, Huffington Post, etc.), elle est l’auteure de Révolution sous le voile (Editions First Document – 2014) et du documentaire télévisé Arabie saoudite – Paroles de femmes.

 

Poète et chercheur de formation littéraire, Khaled Roumo est engagé dans le dialogue des cultures et des religions depuis le début des années 70, date de son arrivée en France. Il œuvre - à travers écrits, conférences et participation aux colloques - à décloisonner la recherche du sens pour l’étendre à toutes les visions du monde qu’elles se réfèrent au divin ou pas. Il est le concepteur et le directeur artistique de l’ensemble WAJD, fruit de rencontre de sa poésie avec la musique et le chant.  Il est aussi le Fondateur et l’animateur des Cercles de Controverses (en continuité de ce qui se faisait à l’âge d’or de Bagdad) et du Café de la Diversité.

Emmanuel Rubin dirige la collection "Nourritures". Il est critique gastronomique pour le Figaroscope, co-créateur de l'Optimum et a une émission sur BFM TV "Goût de luxe".

Ancien élève de l’école hôtelière de Paris, Michel Rubin a exercé son métier aux quatre coins du monde. De Stockholm à Nouméa. Il a présidé aux destinées du Cercle Suédois de Paris. Il a souvent troqué la poêle pour la plume afin de faire partager ses connaissances et ses engouements. Il a publié chez Flammarion, Jacques Grancher et l’Harmattan.

 

« Traits de barbouze, face de bonze, gouaille d’un Belmondo et rocaille d’un Gabin sous les dehors d’un Gavroche déluré », tel est le portrait de l’auteur par le grand écrivain luxembourgeois Gaston Carré. Souvent donné pour mort, il a réapparu sans cesse, la fleur aux dents. Cet homme fantasque a deux patries : le Luxembourg et la Normandie. Comme le chat de la légende, Jean-Claude Sacerdot a neuf vies. Il assure qu’il n’a pas encore épuisé la première. Ça promet !

 

Saddam Hussein a été dictateur irakien de 1978 à 2003.

 

Hamidou Sall a été durant douze ans Conseiller spécial du Secrétaire général de l’Organisation internationale de la Francophonie à Paris. Actuellement, il dirige une importante Fondation dédiée au dialogue euro-africain et à la promotion de la culture et de l’éducation.

Marie-Christine Saragosse est née en Algérie avec l’Indépendance. Elle a grandi dans le sud de la France. Avant de rejoindre Paris pour ses études qui l’ont menées, tant au ministère de la Communication qu’au ministère des Affaires Etrangères, à exercer des responsabilités dans l’action audiovisuelle, culturelle et linguistique de la France à l’international. Elle dirige France Médias Monde qui regroupe France 24 et RFI. C’est son premier roman.

Ancien dirigeant d’entreprises multinationales et ayant lui-même habité dans plusieurs pays, Alain de Savigny s’est passionné pour l’art de faire vivre et travailler ensemble des hommes et des femmes de mentalités, de cultures et de religions différentes. Depuis de nombreuses années, il est auditeur en histoire ottomane au Collège de France, créé par François Ier au temps de Soliman, ainsi qu’à l’Ecole Pratique des Hautes Etudes, à la Sorbonne.

Romancier qatari, Hachem al-Sayyed s’est spécialisé dans le domaine des finances  et des banques et compte à son actif plusieurs publications sous forme de livres scientifiques spécialisés sur les thèmes économiques et financiers. Il a également fait ses preuves dans le domaine  de la création littéraire avec notamment  « Hamassat Essaif » (Murmures d’été), « Nihayat Al-tariq » (La Fin de la route) et Kifaya Dhûl (Trêve à l’humiliation).  Sa contribution artistique consiste en des feuilletons et des  textes adaptés au théâtre comme « Malhamat Al Ghadr » (La Saga de la trahison) ou encore « Malhamat Edhâd » (Épopée de la langue arabe).

 

Diplômée de Lettres classiques et égyptologue, Véronique Sédro a vécu douze ans au Moyen Orient, en Syrie et en Égypte, où elle a travaillé comme conceptrice et décoratrice de boutiques hôtels. Dans ce premier roman, elle mêle l'Égypte moderne et l'Égypte pharaonique et s'amuse à brouiller les genres littéraires : historique, policier, érotique.

Mohamed Sifaoui, l’auteur, en 2003, de Mes frères assassins, qui avait déjà infiltré ces réseaux et enquêté sur Al-Qaïda au Pakistan et en Afghanistan enquête depuis une vingtaine d’années sur le terrorisme islamiste. Journaliste d’investigation, grand reporter et spécialiste reconnu des affaires de terrorisme, il nous raconte cette fois l’histoire d’AQMI en livrant des faits surprenants. L’idéologie de ce groupe, les complicités dont il bénéficie, son financement, sa stratégie et ses actions sont décortiqués.

 

Marc Simon, profond admirateur de la philosophie et du travail de Gilles Caron, a lui aussi discrètement contribué à la naissance du photojournalisme à la française. Après avoir collaboré avec les plus grandes agences, il dirige aujourd’hui le service photos de VSD.

Elkhan Souleymanov, député parlementaire, est président de l’Association pour le développement de la société civile en Azerbaïdjan (ACSDA); chef de la délégation azerbaïdjanaise à l’Assemblée parlementaire Euronest, et membre de la délégation azerbaïdjanaise à l’APCE.

Vourgoun Souleymanov est titulaire d’un doctorat en économie.

 

Architecte et journaliste, Pilar Hélène Surgers a cofondé l'association "Liberté en Afghanistan", le journal de la voix afghane et le site " afghana.org ", coordinatrice de deux colloques sur l'Afghanistan à l'Assemblée nationale et au Sénat. Porte-parole des amis de la résistance afghane en France, elle a accompli, en 2000, une mission humanitaire dans le Panjshir et réalisé un film sur Massoud, ... et coule la rivière Panjshir. Elle a publié en 2003 « Massoud au cœur » aux éditions du Rocher.

Hélène Tayon a longtemps vécu au Moyen-Orient où elle a enseigné la littérature et la civilisation françaises en Turquie, Tunisie et Irak. Son roman, Alarga !, a été traduit en turc et ses nouvelles, La Table du Pacha, sélectionnées pour le prix Lauzerte de la nouvelle 2014. Rouge Bagdad est son troisième ouvrage.

 

Francisco Van Der Hoff a soixante-dix ans. Prêtre-ouvrier d’origine néerlandaise, il vit depuis près de quarante ans au Mexique. À l’origine du commerce équitable moderne, ce docteur en économie politique et en théologie expérimente une alternative crédible au capitalisme.

Frédéric Viale est docteur en droit, et militant altermondialiste depuis bientôt 15 ans. Il a mené les combats contre l'Accord général du commerce des services, contre le Traité constitutionnel européen, les Pactes budgétaires et autres ignominies. Il a participé avec beaucoup d'autres à l'aventure des Forum sociaux européens et il a le masochisme de lire en anglais les textes des traités commerciaux.

Thierry Vimal collabore régulièrement avec le torréfacteur français Malongo pour la rédaction d’articles et de rapports sur le café et le commerce équitable. Diplômé d’océanographie et de psychologie, passionné de gastronomie, il est l’auteur de trois romans publiés aux éditions de l’Olivier, dont « Dans l’alcool » (2002), considéré comme un roman de référence sur le traitement de l’alcoolisme. Il vit dans les collines de l’arrière-pays niçois.

Olivier Weber est un écrivain, grand reporter, diplomate et ancien correspondant de guerre français. Maître de conférences à l'Institut d'études politiques de Paris, président du Prix Joseph-Kessel, il a été nommé ambassadeur de France itinérant. Ses récits de voyage, essais et romans ont été traduits dans une dizaine de langues.

bakir zied est né en 1982 en Tunisie et vit en France depuis 2006 où il se consacre à l’ « art de l’oisiveté ».

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© erickbonnier-editions.com