LES MANUSCRITS PERDUS

 

 

 

Musulmans évangélisés de force depuis le règne des Rois Catholiques, les Morisques inquiétèrent très vite les autorités espagnoles, leur foi récente paraissant sujette à caution et leurs particularismes culturels, inassimilables. De là, Philippe III décida, près d’un siècle plus tard, l’expulsion massive de ces « nouveaux chrétiens » de ses terres.


 

Survient le Morisque Ahmed Al-Hajari, alias Diego Bajarano, héros de ce roman historique.
 

Né en Andalousie aux alentours de 1568, exilé à Marrakech, il est envoyé en ambassade en France et aux Pays-Bas. Sa mission ? Faire que ces pays accordent la sécurité et l’aide aux Morisques sur les routes de l’exode pendant que sa terre d’accueil marocaine était en pleine guerre civile consécutive à la mort du puissant sultan Al-Mansour.


Son action fut guidée par la traduction à Grenade de manuscrits bouleversants qui, non contents d’exalter la dualité des mondes, prônaient la quête d’une symbiose, tel un écho au cardinal Nicolas de Cues disant en 1453 : « Il n’y a qu’une seule religion avec des rites différents ».

 

––––

 

Née au Maroc, essayiste et romancière, Mouna Hachim nous offre, à travers cette fresque fondée sur des événements et des personnages réels, en résonance avec les crises migratoires de notre temps, un roman où s’entremêlent les rêves et les désillusions, la guerre et la paix, la souffrance et l’amour.

 

––––

Format 145X190

276 pages

EAN 9782367601755

20€

sortie nationale le 22 août 2019

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© erickbonnier-editions.com