erickbonnier-editions.com
erickbonnier-editions.com
LE CORAN DÉCHIFFRÉ SELON L'AMOUR
14,17 EUR
( Hors TVA et frais de livraison )

Nous voici invités à un voyage à travers les mots d’une autre langue, l’arabe, et d’une spiritualité peu ou mal connue, l’islam.

LE CORAN DÉCHIFFRÉ SELON L'AMOUR

 

 

 

Le lecteur est convié à accomplir un voyage à travers les mots d’une autre langue et d’une spiritualité peu ou mal connue ! Les paysages en sont inattendus et générateurs de découvertes, d’énigmes et d’interrogations.

 

Les mots : est-ce un hasard si parole et blessure procèdent d’une même racine en arabe, langue de la révélation ? Parler serait-ce blesser ? Est-ce la blessure qui génère la parole ? Ou y aurait-il autant de mots d’amour que de blessures ?

 

L’amour : n’est-il pas indicible ? « Si l’amour est savouré, dit Ibn ‘Arabî, son essence est incomprise. » Malgré les facettes infinies dévoilées par les mots du Coran, la difficulté demeure : comment parler de cet autre Amant à travers les dires des autres qui relatent leur expérience de Lui, non pas à partir d’une connaissance couvrant Son altérité (peu s’en faut !), mais plutôt avec le peu qu’il leur a été donné de savoir ?

 

L’islam : une vision du monde qui se dégage de la geste de générations de contemplatifs qui essaient de donner un sens à leur vie – après avoir fait le tour du cosmos et des créatures – en se remettant en paix, exclusivement, consciemment et de leur plein gré, à Celui qui garantit l’intégrité et l’intégralité de leur être, paré de toutes ses amours !

 

Dieu : Celui dont le Nom, Allah, évoquant en arabe désir d’union et de connaissance, plonge le désirant dans la perplexité, qu’Il lui prodigue Son amour ou qu’Il se voile à lui !

L’expérience spirituelle : paradoxale puisque subjective et objective à la fois ! Elle demeure le phénomène le moins évident qui soit ! Oui, le lien intime entre Dieu et l'être humain est universellement mentionné et reconnu ; non, de personne à personne, nul ne peut l’établir, ni en rendre compte, ni le prouver, ni le vérifier !

 

L’extase : expérience vécue par des agnostiques et athées sans référence au divin ! À l’instar de M. Proust, M. Duras, G. Minois et tant d’autres qui nous font penser à ces universaux sémantiques dont parle Umberto Eco.

 

Le sens : après avoir libéré la foi au nom de la raison, partir à la recherche du sens perdu et en faire un art.

 

La question : si l’amour est une faille que Dieu enjambe allègrement, comment faire face à notre faillite en amour, cause de nos maux, que les mots seuls ne sauraient jamais résorber ?

 

--------

 

Poète et chercheur de formation littéraire, Khaled Roumo est engagé dans le dialogue des cultures et des religions depuis le début des années 70, date de son arrivée en France. Il œuvre - à travers écrits, conférences et participation aux colloques - à décloisonner la recherche du sens pour l’étendre à toutes les visions du monde qu’elles se réfèrent au divin ou pas.

Il est le concepteur et le directeur artistique de l’ensemble WAJD, fruit de rencontre de sa poésie avec la musique et le chant.  Il est aussi le Fondateur et l’animateur des Cercles de Controverses (en continuité de ce qui se faisait à l’âge d’or de Bagdad) et du Café de la Diversité.

 

--------

 

Format 145X190

330 pages

EAN 9782367600314

15€

sortie janvier 2015

 

--------

 

La presse en parle:

http://www.franceculture.fr/player/emission-cultures-d-islam-trouver-un-langage-spirituel-partageable-2015-11-08#

http://www.lemondedesreligions.fr/une/peut-on-eduquer-a-la-moderation-en-religion-22-12-2016-5978_115.php

https://www.france.tv/france-2/islam/254117-le-soufisme-chapitre-2-louanges-a-dieu.html

 

 

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© erickbonnier-editions.com